TARTARASSAS E VAUTORS
Auteurs : Peire Cardinal XIIème siècle, René MAZZARINO
Compositeurs : François RIDEL, Laurent GARIBALDI, Dominique DANGER

Tartarassas e vautors
Senton mens lèu lo pudent
Que clercs e predicadors
Senton aqueu qu'a d'argent
Cotinent, son sei privats
E quand malautiá l'abat,
Fan li faire donacion
Tala que resta pas pron.

Francés e clercs fan lausor
De mau qu'en tiron son ben,
Usuriers e trahidors
Tènon lo siecle tanben,
Per mentir e enganar
An lo monde tant torbat
Que i a pas de religion
Que sache pas sa leiçon .

Dédicacé à tous les croyants
Et quelle que soit leur religion,
Aux humains des cinq continents :
Hommes femmes de toutes nations.
À ceux pleins de bons sentiments
Qui ont vraiment la compassion,
À ceux-là on dit simplement
Qu'il faut faire très attention ;
Le monde est plein de charlatans
Tous attirés par le pognon.
Ils savent manipuler les gens,
En faire de la chair à canon,
Tu t'en vas mourir en priant,
Eux ils empochent les millions
Au milieu des larmes et du sang…
Crois-tu toujours avoir raison ?

Sas qu'endeven la grandor
De lei que l'an malament,
Vendrà un fòrt raubador
Que lor laissarà pas ren :
La mòrt, que leis abatrà
Dins quatr'aunas de fielat,
Saràn dins una maison
Monte de bòn i a pas pron.

Dieu verai plen de doçor,
Senher donatz nos sosten,
Gardatz toei lei pecadors
De dolor e de torment,
Aquitatz lei dau pecat
Que lei ten encadenat
E fètz lor verai perdon
Ambé vera confession.

Les millénaristes
Moi ça m'attriste,
Les intégristes
Moi ça m'attriste,
Révisionnistes
Moi ça m'attriste,
Fondamentalistes
Moi ça m'attriste.
On ne discute pas ma foi
Que quelqu'un ressente la foi
Mais ça ne lui donne sur les autres
Aucune espèce de droit.
Tu es ce que tu es,
Quelque part je suis comme toi
Peu importe où je suis né,
Peu importe en quoi je crois.

(traduction)
Rapaces et vautours
Les rapaces et les vautours repèrent moins vite la charogne que les curés et les prêcheurs repèrent celui qui a du fric. Aussitôt ils le courtisent et si la maladie l'abat ils lui font faire une donation telle qu'il ne reste presque rien.
Les Français et les curés font la louange du mal car c'est de lui qu'ils tirent leurs ressources, et les traîtres et les usuriers contrôlent la planète. Avec la tromperie et le mensonge, ils ont tant troublé le monde qu'il n'y a plus de religion qui n'applique pas leurs leçons.
Tu sais ce que devient la richesse de ceux qui l'ont obtenue de cette manière, il viendra un grand voleur qui ne leur laissera rien : la mort qui les couchera dans un linceul, ils finiront dans un endroit où il n'y a rien de bon.
Dieu, vrai, plein de douceur, soutiens-nous et garde-nous de la douleur et du tourment. Tiens-nous quitte du péché qui nous enchaîne et pardonne-nous si on en vaut la peine !